Projection du film « Ik ben Alice »

Un robot comme personnel accompagnant, réalité ou fiction ?

Lauréat du prix de Mutualités partenaires du Festival (Solidaris, Mutualité Chrétienne, Omnimut, Mutualité Neutre, Mutualité Libérale), Ik ben Alice (Alice cares) nous parle de demain, d’un futur par si lointain, et nous arrive depuis l’autre côté de la frontière (les Pays-Bas) avec une expérience menée par l’Université d’Amsterdam (et la société SELEMCA) qui teste des robots « de compagnie » avec nos aînés.

Un robot peut-il établir une vraie relation avec une personne et donc remplacer un être humain ?

Le robot Alice a été mis au point afin de répondre aux demandes futures de soins aux personnes âgées seules et souffrant de démence. SELEMCA est un groupe qui tente de découvrir comment, avec l’aide des infirmières et de la famille, le « robot social » Alice pourrait parler et réagir afin de pallier les effets de la solitude sur les personnes âgées.

Avec le robot « Alice » on tente de combler ce vide, de stimuler la conversation et créer des véritables échanges avec ces personnes. On suit l’installation et l’évolution de cette expérience chez trois dames, entre scepticisme et curiosité, entre petits bugs informatiques et interactions drôles...Nous sommes dans le salon, avec elles, et même placés dans le regard d’Alice, en position étrange d’humains empathiques avec un œil de robot.

L’intérêt du film est aussi dans le processus : nous voyons les universitaires et les ingénieurs se poser des questions, réadapter le programme en fonction des failles repérées, avancer par tentatives. « Ik ben Alice » nous ouvre une fenêtre vers une branche de la recherche de plus en plus proche de notre quotidien, il nous questionne profondément dans notre conception de « relation » et de « communication » et même de « compagnie ».  Sommes-nous prêts ?

C’est pourquoi la projection sera suivie d’un débat avec des intervenants de qualité.

François Van Lishout, Ingénieur à l’institut Montefiore (spécialisé en Intelligence artificielle) ;

Philippe Coucke Chef du Service Universitaire de radiothérapie (spécialiste de l’évolution de la relation au patient à l’heure du Big data) ;

Mylène Maigray kinésithérapeute en chef au CHR (Hôpital dans lequel un Robot Pepper est déjà en cours d’utilisation).

Date: Mardi 18 Avril 2017 - 20:00

Lieu: Cinéma Sauvenière

Tarif: Tarifs des Grignoux